type bois construction

Les différents types de bois utilisés dans la construction de maison bois

Quel bois employer pour bâtir une habitation en bois ? Cette question peut sembler sans aucun intérêt et pourtant, elle est loin de l’être. Et pour cause, la longévité de la maison ainsi que son prix dépendent du choix du bois. Aussi bien matériau d’isolation, de structure que matériau de décoration, le bois prend différentes formes au sein d’une construction. Découvrez donc ci-dessous les diverses sortes de bois employées dans la construction de maison en bois.

Le bois employé pour l’ossature de la maison

Le bois d’ossature, également nommé bois structural, est celui que l’on retrouve dans la structure de l’édifice. Il s’agit des pans de bois nécessaires à la structure de l’habitat. Ceci inclut les poteaux, les poutres, les solives, les linteaux, le bois de charpente, l’ossature de plancher, l’ossature de toiture ou encore le bois de colombage. Ces morceaux de bois requièrent dans certains cas des grandes portées et leurs spécificités techniques doivent être adaptées à leur attribution structurelle. Il existe plusieurs familles de bois d’ossature, à commencer par le bois de construction standard ainsi que le bois d’ingénierie. L’on distingue également différents types de bois standard, dont notamment le bois de charpente léger, le bois jointé ou bois à entures multiples et le gros bois d’œuvre. Le bois de charpente léger est employé pour bon nombre de projets de constructions. Il s’agit de bois de résineux tel que le sapin, l’épinette et le pin. Celui-ci est scié et plané de sorte à obtenir des formats standards. Le gros bois d’œuvre correspond par ailleurs aux grandes pièces, usuellement extraites de gros arbres et sont généralement employer pour construire des poteaux ou des poutres. Enfin, le bois jointé est conçu à partir de petites pièces de bois sec.

Quant au bois d’ingénierie, il est plus travaillé que le bois de construction standard. Ce dernier coûte plus cher que les autres types de bois, du fait de son énergie grise supérieure, ceci étant dû aux transformations dont il fait l’objet. Celui-ci présente cependant de nombreux atouts, en particulier du point de vue écologique et technique. Il détient une forte résistance et permet de concevoir du bois en grandes dimensions sans devoir utiliser de gros arbres.

Les boiseries et moulures pour le bois intérieur d’une habitation

Pour l’intérieur d’une maison, l’on a à faire aux moulures et aux boiseries. Les moulures se déclinent en différents matériaux. On citera en premier lieu le bois massif tel que le chêne, le pin, le merisier ou encore l’érable. Son prix demeure onéreux mais il possède l’avantage d’avoir une durée de vie appréciable et ne renferme aucune colle nuisible. D’autre part, les moulures en fibre moyenne densité ou MDF sont moins coûteuses mais ont une plus faible résistance, et renferment la plupart du temps de l’urée formaldéhyde. La meilleure option serait alors le pin jointé car ce matériau est sans colle nuisible et est pré-peint.

Le mobilier en bois

Quel que soit le genre de bois employé pour le mobilier, les matériaux de celui-ci doivent au mieux bénéficier de la certification FSC et obligatoirement ne pas contenir de COV ou Composés organiques volatils tels que le formaldéhyde. En ce qui concerne l’entretien et la finition des meubles, il est préférable d’opter pour des produits naturels. Ainsi, il est recommandé d’employer de l’huile de lin ou encore de la cire d’abeille.